Orléans Métropole doit OSEr s’engager dans le zéro déchet

3+

A l’instar de Roubaix en France, San Francisco aux Etats-Unis, Ljubljana en Slovénie ou Milan, Capanorri en Italie, Orléans Métropole doit avoir l’ambition de devenir un territoire zéro déchet.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Une ville ou une Métropole zéro déchet s’engage publiquement à faire tout ce qui est en son pouvoir pour réduire sa production de déchets: gestion et tri des déchets des ménages, des bâtiments dont elle a la gestion (écoles, bibliothèques et médiathèques, gymnase, …) de l’espace public (les rues, les parcs), des transports en commun, des manifestations publiques (organisées par la Métropole, la ville, des partenaires comme les associations), …

Cela signifie aussi qu’elle met en œuvre une politique publique volontaire et incitative envers les acteurs du privé (commerces, entreprises…).

Comment y parvenir ?

  • Installer des composteurs collectifs dans tous les parcs et sur les places orléanaises qui le permettent ;
  • Installer, pour remplir sa gourde, des fontaines publiques d’eau potable dans tous les lieux publics ;
  • Favoriser une cantine sans plastique qui gère ses biodéchets et son pain en les orientant vers des filières adéquates ;
  • Installer des poubelles spécifiques pour les mégots dans les lieux publics ;
  • Développer une charte des commerces et des bars restaurants sur le bon comportement en matière de production et gestion des déchets ;
  • Interdire pour les bars et les restaurateurs de balayer les mégots dans les égouts ;
  • Développer une police de l’environnement, en charge des déchets ;
  • Favoriser la collecte des petits flux de déchets au sein des écoles, des bibliothèques, des médiathèques et des mairies de proximité : stylo, bouchons plastiques, bouchon liège… ;
  • S’assurer que tout le territoire de la métropole est couvert par la collecte des déchets et le tri ;
  • Améliorer les poubelles publiques pour empêcher la dispersion des déchets lors d’épisodes de vents violents ;
  • Organiser des événements zéro déchet (gestion déchet, tri, contenant de nourriture et de boisson lavables, goodies responsables : cendrier de poche, gourde, paille réutilisable, crayons qui se plantent et goodies dématérialisés comme une entrée au musée des beaux-arts, à la patinoire ou à la piscine) ;
  • Développer la consigne pour les repas livrés au domicile des personnes âgées ;
  • Faciliter l’accès à la réparation en tout genre ;
  • Faire paraître un guide des bonnes pratiques locales en matière de zéro déchet ;
  • Généraliser le tri en point d’apport volontaire dans les espaces de vie : attente du tram/bus, aire de stationnement ;
  • Revoir la signalétique et les consignes de tri ;
  • Encourager l’utilisation des matériaux biosourcés (papier, bois, …) pour remplacer le plastique dans les ustensiles du quotidien.
3+
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.