OSE : tribune à la jeunesse

2+

Pourquoi ce texte ?

La réponse est simple : le monde d’aujourd’hui comme celui d’hier et de demain n’est pas la chose d’une classe sociale, d’une catégorie particulière de citoyens. Le quotidien et son futur appartiennent à toutes et tous. Pourtant, le monde politique, institutionnel et décisionnel semble n’être dirigé que par une poignée de citoyens, souvent plus âgés et isolés des questions qui animent la nouvelle génération.

L’idée n’est pas d’imposer notre vision, qui n’est d’ailleurs pas uniforme. L’idée est simplement d’être entendus. Ne plus être laissés sur le banc de touche du monde politique qui décide pour nous, sans nous y intégrer.

Nous jeunes, ne considérons pas jouir pleinement de notre droit à la citoyenneté. En plus d’être confrontés aux difficultés pour financer nos études, accéder à l’emploi, à la santé et au logement nous sommes enfermés dans un rôle de sous-citoyens, condamnés à accepter le monde actuel sans jamais pouvoir incarner pleinement une parole, une idée, ni décider du futur qui sera le nôtre.

Parce que nous sommes engagés, entreprenants, avides d’autonomie et de construire librement notre avenir, il est aujourd’hui nécessaire de briser la barrière générationnelle qui sévit dans la vie publique. Les idées menant à un futur désirable, vectrices de renouveau sont aujourd’hui majoritairement portées par les jeunes générations.

Le projet d’Orléans Solidaire Écologique ambitionne de nourrir cet élan pour que l’ensemble des jeunes Orléanaises et Orléanais puissent participer activement à la vie locale. Nous souhaitons les doter des moyens nécessaires pour qu’ils prennent pleinement leur place légitime et apporter des réponses concrètes aux problématiques qui les concernent : 

Pour le climat et l’environnement

  • Nous accompagnerons tous les acteurs éducatifs, de la crèche à l’université et tous les acteurs associatifs (culturels, sportifs, lycéens, étudiants…), ainsi que les MJC, les maisons de quartiers vers toujours plus d’éco-responsabilité ;
  • Nous encouragerons et accompagnerons les projets citoyens lycéens et étudiants autour des questions climatiques et de préservation de la biodiversité ;

Pour la solidarité

  • Les transports en commun de la métropole seront gratuit pour les moins de 26 ans (+ des bus de nuit pour garantir la sécurité des retours de soirée) et nous mettrons en avant une grande ambition sur les mobilités douces ;
  • Nous faciliterons l’accès au logement des étudiants et des jeunes actifs : caution solidaire municipale, renforcement du parc immobilier, cohabitation solidaire intergénérationnelle, dispositif d’aide afin de lutter contre la précarité énergétique des logements ;
  • Nous créerons un pass-santé 15/26 ans pour permettre l’accès aux soins des jeunes en difficulté financière et psychosociale ;

L’économie et l’emploi

  • Nous porterons une attention particulière aux jeunes les plus éloignés de l’emploi, nous soutiendrons les associations œuvrant à la réinsertion de ces publics ;
  • Nous soutiendrons les jeunes créateurs d’entreprises, les start-up innovantes dans le domaine de l’économie sociale et solidaire ;

La culture et la vie festive

  • Nous favoriserons et développerons la création artistique des jeunes créateurs dans tous les domaines : musiques actuelle et classique, arts visuels, art dramatique et danses, arts numériques, arts de rue et art urbain, cinéma, mode et design ;
  • Nous créerons un festival des quartiers d’Orléans ;
  • Nous croiserons les politiques culturelles de la ville avec les politiques jeunesse en nous appuyant sur le projet de création d’une nouvelle salle des musiques actuelles (SMAC) ;
  • Nous dynamiserons Orléans en favorisant les rencontres, les soirées étudiantes, en portant une attention aux lieux de fêtes et de réunion (bars et clubs) et aux besoins des jeunes dans leurs pratiques de loisirs et de sociabilité et ce dans tous les quartiers de la ville ;

Les pratiques sportives et de loisirs

  • Nous favoriserons l’accès aux pratiques sportives ainsi que les loisirs de nature et de proximité pour les jeunes et les enfants ;
  • Nous créerons un skate-park ;

La Démocratie

  • Nous soutiendrons les porteurs de projet et les initiatives citoyennes en augmentant le budget participatif de la ville et en incitant les jeunes Orléanais à s’investir dans des projets culturels, sportifs, écologiques, caritatifs ;
  • Nous proposons la refonte des actuels outils de participation de la jeunesse en une Assemblée citoyenne de la jeunesse orléanaise (ACJO). Nous imaginons cette assemblée comme un espace d’engagements et d’initiatives, pour prendre part à la construction des politiques publiques municipales ; d’échanges et de débats entre représentants des jeunes Orléanais, avec les autres jeunes de la ville, les élus et acteurs du territoire, mais aussi de proposition, par la formulation d’avis et de propositions sur les politiques publiques locales ainsi qu’en étant le relais des besoins et attentes des jeunes de la ville.

C’est dans cet élan et pour une réelle représentation et considération de la jeunesse comme vectrice de paroles et d’idées qu’OSE porte cette tribune. Ces propositions ainsi qu’un appel à soutenir notre liste les 15 et 22 mars. Pour ne plus seulement être un vote mais pour enfin jouir d’une parole. Voter Ose pour enfin pouvoir participer. Voter pour enfin pouvoir décider !

Jasmine Achour, étudiante, 20 ans

Aurélien Leroux, conseiller CICAS, 27 ans

Lucas Violand, étudiant, 20 ans

Mouna Bouhamidi, professeure, 32 ans

Aurélien Deverge, avocat, 34 ans

Amélie Roignot, cadre administrative à l’université, 33 ans

Emmanuel Duplessy, chargé de mission, 30 ans

Anaïs Grand, étudiante, 21 ans

2+
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.