OSE : réponse ouverte au magazine Edith sur l’égalité homme-femme

Le magazine Edith a sollicité tous les candidats pour connaitre leur programme en faveur des femmes. Voici les éléments qui ont été communiqués par la liste OSE :

Notre programme municipal, nous amènera à relever quatre grands défis , OSE la ville solidaire, OSE la vile rassemblée, OSE la ville innovante et  la OSE ville  en transition. Cette égalité homme-femme trouve un écho dans ces quatre grands défis. Nous vous proposons ici des réponses concrètes.

Des femmes à l’action

  • En plus d’assurer leur place en politique en proposant la parité dans les postes d’adjoint·e·s et de vice-présidence à la Métropole et d’œuvrer pour une parité des élus(es) à la Métropole, nous souhaitons que les femmes puissent à l’avenir « Incarner » pleinement Orléans autant que les hommes ;
  • En tant qu’employeur, la ville d’Orléans doit mener une politique active en matière d’amélioration de l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous veillerons aux attributions de poste (nombre et nature) dans les services de la ville ;
  • Au sein de la marie, nous co-construirons avec le personnel des services, un guide des attitudes, comportements et modes de communication pour installer durablement cette égalité ;
  • Dans le cadre de notre démocratie permanente, nous veillerons à solliciter de la même manière les femmes et les hommes ;
  • Enfin, nous produirons annuellement un rapport sur toutes les discriminations ; celle relative à l’égalité homme-femme notamment.

La lutte  contre les violences faites aux femmes

  • Œuvrer pour les hébergements d’urgence accueillant femmes et enfants en danger ;
  • Renforcer les liens Mairie – Justice – Police – Santé – Associations pour une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences ;
  • Assurer un suivi des féminicides de la métropole d’Orléans. A chaque féminicide, s’interroger sur ce qui aurait pu être fait pour éviter ce décès et en tirer les mesures possibles pour la sécurité des femmes ;
  • Proposer des stages d’autodéfense pour les femmes avec les associations du territoire ;
  • Soutenir des stages de réflexion pour conjoints violents organisés par la justice.

La lutte contre les stéréotypes sexistes

  • Promouvoir l’égalité filles-garçons durant les activités périscolaires ;
  • Proposer une formation aux personnels des crèches, des écoles et des centres de pour leur permettre de détecter et de traiter les stéréotypes véhiculés de façon inconsciente ;
  • Aux enfants, et plus généralement aux jeunes, proposer, en lien avec les associations spécialisées, une éducation aux médias et donner des clefs pour éviter l’emprise des sites pornographiques ;
  • Utiliser nos maisons citoyennes afin de proposer des animations sur l’égalité homme-femme ;
  • Avec la médiathèque, proposer des listes de livres, DVD et séries qui promeuvent cette égalité ou qui proposent aux filles et aux femmes des modèles valorisants ;
  • Rebaptiser certaines rues d’Orléans du nom de grandes femmes orléanaises.

Le soutien aux familles monoparentales

Il faut prendre en compte l’évolution de la cellule familiale avec un nombre grandissant de famille (femmes seules) monoparentale. Dans 85% des cas, le parent qui élève le ou les enfants est une femme et notamment lorsque l’enfant souffre d’un handicap.

On le sait, une famille monoparentale, c’est moins de revenus, davantage de soucis.

Beaucoup de familles monoparentales sont sous le seuil de pauvreté. Des choix sont faits au détriment de la culture et de la santé. Beaucoup de ces familles ne peuvent pas envisager de partir en vacances. Certaines femmes sont au bord de l’épuisement.Orléans comptabilise 5 379 familles monoparentales sur 28 000 soit 19,8%. (Taux en augmentation ces dernières années). Nous les soutiendrons notamment par notre politique petite enfance et parentalité, d’accueil santé/social dans chaque quartier, d’aide au logement et de soutien aux associations les accompagnant spécifiquement, en lien avec la CAF et les autres acteurs locaux compétents.

Pour lire l’article sur le site d’Edith, cliquez sur ce lien…

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.