OSE : quatre priorités pour le sport à Orléans

2+

Le sport est d’abord un formidable vecteur de valeurs positives, de respect de l’adversaire, de ténacité et d’endurance, d’adresse et d’intelligence. La pratique du sport par le plus grand nombre est aussi un ingrédient essentiel du bien-être et de la santé générale de la population orléanaise. Le sport contribue à l’intégration et à la socialisation des citoyens, en mélangeant les classes d’âges et les milieux sociaux. Enfin, le sport est porteur d’une identité collective, notamment au travers de ses clubs professionnels.

Pour toutes ces raisons, la mairie d’Orléans se doit d’accompagner la pratique sportive sous toutes ses formes, éducative, amateur ou professionnelle, individuelle ou dans le cadre de structures associatives

Or de nombreux freins subsistent encore à la pratique d’une activité physique et sportive par le plus grand nombre possible.

La diversité des pratiques disponibles est vaste, mais les conditions de pratique ne sont pas équitables. De nombreux équipements sont vétustes et ne présentent pas les conditions d’hygiène et de confort minimales. Des constructions récentes de qualité ont été réalisées, mais elles peinent à masquer le manque d’équipements de proximité dans certains quartiers.

Par ailleurs, des études récentes montrent que la tendance à la pratique du sport est de plus en plus individuelle, c’est-à-dire hors du cadre des associations sportives. Cette situation reflète le frein que représente pour certains orléanais le coût d’une adhésion, mais aussi la difficulté qu’ont certaines petites associations à fonctionner et se développer dans la durée.

A partir de ces objectifs et constats, OSE propose un projet autour de quatre priorités pour le sport :

1- Soutenir l’éducation par le sport :

Parce que l’avenir passe par les jeunes, le sport doit être une chance pour tous et le cadre scolaire est le moment idéal pour avoir accès au sport. Un plan sport / école doit aider les jeunes  à pouvoir découvrir différentes disciplines, en les mettant en lien avec les associations sportives locales. Des subventions seront destinées aux éducateurs locaux afin qu’ils animent des cycles d’apprentissage du sport dans les écoles.

2 – Prévoir des  Rénovations / Créations  d’équipements :

Il faut intensifier les opérations de rénovation des installations sportives vétustes, afin de permettre aux sportifs une pratique dans la sécurité et le confort. Les quartiers en manque d’infrastructures seront dotés d’équipement, après concertation avec les associations et en fonction des besoins. D’autres lieux récemment remis à disposition de la ville seront examinés pour étudier la possibilité d’aménagements de sites sportifs, notamment pour créer un centre d’hébergement de sportifs, une piscine dédiée à l’apprentissage, etc.

3- Réhabiliter des sites en extérieur :

Des sites permettant la pratique sportive en extérieur existent, mais ils doivent être remis en valeur. L’île Charlemagne ou le parc de la Charbonnière doivent être réaménagés pour développer la pratique de sports de plein air.

4- Soutenir les associations :

Pour un soutien général et équitable de l’ensemble des associations sportives, une remise à plat des subventions et des contrats d’objectifs sera effectuée. Nous créerons un label qualité, pour valoriser l’encadrement diplômé,  la formation du pratiquant et du dirigeant, l’accueil des personnes en situation de handicap. Nous accompagnerons les associations sportives administrativement et juridiquement dans leur montage de projets et de demandes de subventions.

Pour ce faire, OSE propose la mise en place de dix actions durant le mandat :

*1 /Mise en place d’un P.A.V.E. : Plan d’Amélioration contre la Vétusté des Équipements.

L’hygiène, la sécurité et le confort du sportif sont une priorité, nécessitant de poursuivre et d’intensifier les efforts commencés en matière de rénovation (notamment douches, sanitaires, etc. ).

*2/Construction d’équipements dans les zones peu dotées.

Il faut notamment ré-équilibrer le sud par rapport au nord, en concertation avec les associations locales, afin de répondre au mieux au besoin des pratiquant.e.s.

*3/Réaménager les sites extérieurs délaissés ou sous-exploités :

à l’image du parcours santé de l’Ile Charlemagne (dont le cheminement actuel est dangereux), ou du parc de la Charbonnière, d’autres parcours de santé sont à développer.

*4/Créer des espaces sportifs ouverts à tous  (Skate Park, Mur d’escalade)

*5/Plan sport école 

Nous proposons d’établir une convention entre la ville et les associations locales pour avoir des éducateurs de clubs intervenant en plus des E.T.A.P.S., et augmenter ainsi l’offre sportive sur le temps scolaire.

*6/ Contrat d’objectifs pour les clubs professionnels

Nous devons tendre vers davantage d’équité dans les dotations aux associations. Le souhait est de réduire les écarts qui existent aujourd’hui entre les subventions des clubs professionnels.

*7/Aider les associations, valoriser les comportements vertueux 

Nous proposons de soutenir les associations sportives, non seulement financièrement mais aussi sur les aspects juridiques et administratifs. Nous souhaitons aussi la mise en place d’un label qualité (qualité de l’encadrement : qualification, comportement, formation).

*8/ Créer un Centre d’hébergement de Sportif (ex « C.R.J.S. »)

Celui-ci permettra d’accueillir des sélections de jeunes, des équipes de haut niveau. Orléans est la seule préfecture de la région sans centre d’hébergement de sportifs !Il n’est pas pensable de constater indéfiniment que les sélections départementales jeunes du Loiret ne se préparent que dans les départements limitrophes.

*9/Rendre plus accessible le sport et les évènements sportifs professionnels sur Orléans :

Nous souhaitons établir des tarifs « pro Orléanais »,  et proposer des distributions de places pour les clubs de quartier de la même discipline que l’équipe pro correspondante, et ce afin de mettre en valeur les associations locales

*10/Créer un parcours de santé adapté aux personnes âgées ou à mobilité réduite.

Crédit photo : vivre à Orléans : https://www.vivre-orleans.fr

2+
Partager

Un commentaire sur “OSE : quatre priorités pour le sport à Orléans

  1. est-il possible de séparer les salles de gym douce des salles de loisirs (thé dansant,rencontre autour de tricot,etc…)
    aurez-vous assez de 6 ans pour réaliser tous vos projets?
    Bon courage,bien cordialement
    Claudine Boutefeu

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.