OSE : quatre propositions pour la tranquillité publique à Orléans

9+

La tranquillité publique et la sécurité urbaine font partie des principales préoccupations des Français de manière générale et des Orléanais en particulier. Elles doivent être une priorité du prochain mandat.

 Les objectifs et les actions prioritaires que proposera Orléans Solidaire Écologique (OSE) sur quatre points : la prévention de la délinquance et des incivilités, la formation des agents de police, la concertation avec les administrés et la répression. Ils s’intègrent à un vaste programme politique de police de proximité du quotidien et d’action participative des citoyens en matière de sécurité locale.

1. La prévention

Depuis plusieurs années, la violence en milieu scolaire monopolise le débat sur l’école. OSE prendra en compte cette situation et travaillera à prévenir tous les risques auxquels sont exposés nos enfants. Qu’il s’agisse de harcèlement, de discrimination, de lutte contre la consommation de produits dangereux (alcool, stupéfiants), de protection de l’environnement ou de comportement déviant (réseaux sociaux, milieu sectaire).

Les violences intrafamiliales et les féminicides sont en hausse constante. Dans la même perspective que la prévention en faveur des mineurs, OSE révisera l’actuel plan de la formation des agents de la police municipale afin de répondre au mieux à l’accueil des victimes de ce type de violence. En effet, le fonctionnaire est le premier acteur, et souvent le mieux placé pour déceler des faits qui ne sont pas toujours dénoncés. La protection passe également par la mise en place d’un centre d’hébergement permettant l’éloignement immédiat de l’auteur des violences, afin que les victimes puissent rester à leur domicile en toute sécurité. Nous tenons à ce que les victimes de ces violences ne soient pas fragilisées par la perte de leurs repères du quotidien.

En milieu scolaire, les ateliers qu’OSE organisera sur ces thématiques, élaborées en concertation avec les équipes pédagogiques permettront de sensibiliser les jeunes aux phénomènes précédemment cités.

2. La formation 

Afin de mieux répondre aux attentes des administrés, mais également des agents de la police municipale, ceux-ci bénéficieront de formations théoriques appuyées par des entraînements réguliers. Ces entrainements spécifiques devront pouvoir être dispensés ensuite par les agents spécialisés à l’ensemble de leurs collègues.

Ainsi, la police municipale d’ORLEANS disposera d’agents capables d’agir en toute circonstance et ils pourront s’appuyer sur des référents spécialisés. OSE travaillera également à la revalorisation de la fonction, et à l’acquisition de matériels d’accompagnement propre à favoriser l’analyse et la prévention de certains phénomènes de société (les cambriolages, par exemple,  qui sont en constante augmentation).

3. La concertation 

Les administrés sont quotidiennement exposés à différents troubles de leur tranquillité ou atteintes à leur sécurité. Pour lutter contre ce fléau, OSE instaurera un plan de participation citoyenne en matière de sécurité locale; les attentes des habitants diffèrent selon leur lieu de résidence. C’est pourquoi OSE installera des assises annuelles, par quartier, avec les différents acteurs de la sécurité du territoire de la commune, mais également les partenaires sociaux, habitants, enseignants, bailleurs sociaux, acteurs associatifs, etc. Ces assises auront pour but d’établir un diagnostic partagé, afin de déterminer les priorités pour l’année à venir et de fixer les grands axes relatifs aux missions propres à être accomplies dans chaque secteur.

4. La répression

Certains comportements nuisent à la tranquillité et à la sécurité de tous, qu’il s’agisse des incivilités relatives à la salubrité publique et à la tranquillité urbaine, ou bien des comportements à risque en voiture :  le non-respect des feux tricolores et  des signalisations au sol, l’usage du téléphone portable au volant et le non-respect des limitations de vitesse. OSE proposera une réponse forte pour lutter contre la délinquance routière en dotant la police municipale de plus amples moyens, notamment grâce à l’augmentation des effectifs de la brigade motorisée et au redéploiement des patrouilles.  Il en est de même de la lutte contre l’insalubrité publique, qui requiert des agents spécialement formés pour répondre sur le terrain à ce type de déviance.

9+
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.